Evaluation assez critique en ce qui me concerne :

Travail corporel : le poids du corps n'est pas encore totalement investi dans le jeu.
Voix, respiration, diction : Bien. Attention, la voix détimbrée ne doit pas devenir un tic de jeu.
Interprétation : Toujours beaucoup de justesse dans la ligne directrice. Il faut travailler à retrouver l'effet moiré que prend la parole vivante.
Appréciations générales : Beaucoup de motivation et d'investissement tant dans le travail des scènes que dans les projets prallèles (Funambule, Calamity Jane...). Le jeu s'appuie sur des situations préalablement bien cadrées... mais il ne doit pas s'y installer. C'est pourquoi une 2ème année en 2ème cycle sera peut-être utile pour accéder à une meilleure maîtrise de la couleur.

Pistes de travail : Deux pistes à explorer pour y parvenir (entre autres) :

  • une analyse olus détaillée du texte pour discerner, chez le personnage, les étapes, la progression, les détours de sa pensée.
  • un appui beaucoup plus sensible sur le partenaire dont les réactions nourrissent le jeu, avec cette part d'imprévisible idale pour le maintenir vivant.



Snif, je redouble.
Jamais je n'oserai faire signer mon bulletin par mes parents...