Merci Yves ... Cette idée de blog des étudiants d'une classe d'art dramatique est, à ma connaissance, tout à fait inédite ( j'avoue que je suis assez fière qu'un de mes élèves en ait eu l'idée ...)

Cette plate-forme d'échanges est riche d'enseignements : elle témoigne de la place ( relative, certes, mais tout de même ...) que l'univers du théâtre prend dans votre vie . Merci pour les retours très encourageants que j'y trouve sur notre travail . Cela donne envie d'avancer, d'explorer, de maintenir toujours en alerte cet EMERVEILLEMENT devant l'acte -à la fois si simple et si mystérieux- de "jouer", c'est-à-dire, finalement, de créer de la vie ...

D'autres l'ont dit avant moi (et mieux que moi ). Cette parole de Georg Buchner (1813-1837), poète et dramaturge allemand ("La Mort de Danton" ) en touchera plus d'un, j'en suis sûre :

"Moi j'exige, en tout, de la vie.

S'il y a ça, c'est bien. Nous n'avons plus à demander si c'est beau, si c'est laid. Le sentiment d'avoir créé quelque chose qui contient de la vie est au-dessus de ces deux critères. C'est même le seul critère en matière d'art. D'ailleurs on ne le trouve que rarement : chez Shakespeare, chez Goethe parfois(1) , dans les chansons populaires toujours.

Tout le reste, on peut le jeter au feu."


(1) chez Racine, Molière et qqs autres aussi (note de Nadia)