blog cours de theatre

blog theatre du cours de theatre, devenir comedien, comedienne, acteur ou actrice de Mantes a Paris
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

Pièce Du Vent dans les branches de Sassafras par la troupe de théâtre l'Entracte !

, 07:13

Après le succès rencontré l’année dernière avec sa version de L’Atelier de Jean-Claude Grumberg, la troupe de théâtre étudiante du Celsa se met cette fois aux couleurs de l’Ouest. De la poussière, des cowboys, des indiens, des armes, du sang, des femmes, du rire et du drame : la recette détonante concoctée par René de Obaldia pour une parodie de western, portée par une troupe de comédiens très créative. Qui sommes nous ? La troupe a été créée en 2006 par des étudiants du CELSA, l’Ecole des Hautes Etudes en Science de l’information et de la communication passionnés de théâtre. Depuis, l’Entracte tente chaque année de toucher de nouveaux publics et de les surprendre en mettant en scène des pièces originales. Si depuis 2006, la troupe se produit au mois de Décembre à l’Auditorium du Lycée Léonard de Vinci à Levallois-Perret, une nouvelle étape a été franchie en 2009 avec une série de représentations au Petit Théâtre Parmentier (Neuilly-sur-Seine) et l’invitation au Festival Reims Monte en scène. Elle s’est vue décerner par un jury de professionnels le Prix du Meilleur spectacle et le Prix de l’Interprétation féminine pour l’ensemble des comédiennes de la troupe. Afin de faire aussi bien pour cette quatrième saison, la troupe se réunit plusieurs fois par semaine depuis plusieurs mois. Cette année, 10 comédiens, 8 danseuses, 3 musiciens et chanteurs ainsi que tout le reste de l’équipe ont donc tout mis en oeuvre pour offrir le meilleur spectacle possible ! Notre projet Fin fond du Kentucky, début du XIXème siècle. Les Rockefeller sont des fermiers pauvres et décalés, vivant dans un ranch isolé, en butte à toutes les difficultés de la vie des premiers colons américains. Lors d’une attaque d’Indiens particulièrement féroces, la famille Rockefeller fait front et tente de repousser les tribus qui ont rasé les environs. Les Rockefeller se défendent comme ils peuvent, et croient dur comme fer – à raison – à un avenir meilleur. Quand on s’appelle Rockefeller… Cette pièce de René de Obaldia concentre les principaux ingrédients du western sur un scène de théâtre dans un huis clos décapant. La troupe s’est appliquée à utiliser tous les ressorts de ce texte, à la fois poétique, émouvant et burlesque, parfois absurde, sans jamais censurer ses idées de mise en scène.