blog cours de theatre

blog theatre du cours de theatre, devenir comedien, comedienne, acteur ou actrice de Mantes a Paris
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

Le theatre selon Jimmy

, 06:29 - Lien permanent

Le théâtre. L'un des arts les plus connus. Mais aussi ma passion. Les braises ardentes d'un feu qui m'aide à vivre. Un antidépresseur. Le théâtre, c'est tout un tas de bons souvenirs. Des éclats de rire, des amitiés. C'est une bouffée d'air frais dans cette vie morne et grise. Une tâche de couleur dans ce monde en noir et gris. Le théâtre s'est se faire plaisir en faisant plaisir. C'est du partage permanent. Les émotions volent dans la salle et peuvent même presque être palpable. Le théâtre c'est la vie. Avec ses bons moments et les moins bons. Le théâtre fait prendre conscience de notre chance, en voyant ce que la vie des gens est réellement.

Sur scène, sous les projecteurs qui chauffent délicieusement ta peau, tu sens l'adrénaline en toi, qui monte, lentement, qui te chatouille l'estomac et le coeur pour atteindre ta gorge pour arriver au cerveau et la diffuser partout en toi. Et c'est à ce moment que tu te sens pousser des ailes, tu pourrais pousser des montagnes, nager contre vents et marées. Tu sens que tout peut arriver, que rien n'est impossible et que tout un univers entier s'offre à toi ! Tellement complexe et immense qu'il faudrait bien plus d'une vie pour tout ressentir. Alors, à ce moment, dans ce monde incroyable, le monde du théâtre tu vois ton personnage, tu le prends par la main et tu deviens sa voix, ses mains, ses pieds, son coeur... Tu quittes ton corps pour te lancer à l'aveuglette dans ce merveilleux monde et tu te voues à ce personnage. Tu lui offre ta vie le temps d'une pièce. Tu connais tout de lui car c'est toi, même s'il ne te ressemble pas. Et c'est là que réside l'une des magies de cet art mystique : tu es ce personnage mais tu n'es pas lui. Tu le comprends car c'est toi, mais il n'est pas toi. Sa façon de pensée, son caractères, tu sais tout car tu les as vécu, mais tu n'es pas lui et ce n'est pas ta vie. Sur scène, plus rien n'existe, à part ce monde. Sur scène, tu fais vivre quelqu'un qui l'a toujours voulu. Quelqu'un qui n'attendait que çà. Goûter quelques instants à la vie et voir comment cela faisait, le temps d'une histoire.

Le plus beau reste l'émotion. Celle qui te prend à la gorge car ton personnage lui est arrivée quelque chose de déchirant. Alors tu la jettes hors de toi pour la partager. Et c'est là que tu sens une vague. Cette vague. Cette réjouissante vague. Celle de l'émotion que tu as envoyé et que le public te renvoies en pleine figure. Alors tu nages dans un tourbillon d'émotion envoyée et reçue. Tu flottes dans ce tendre bain et tu les invites à y rentrer. Et le rire ! Rien de plus beau que de faire rire les gens, les détendre et les amuser ! L'émotion, c'est faire voyager les gens avec toi. Les transporter loin de cette vie en pleine crise. Leur changer les idées. Leur faire oublié leurs soucis. Et ça, grâce à toi.

Le théâtre se base sur du partage. Donne et reçois, ça revient à ça. Le public, c'est toujours le comédien oublié d'une pièce. Sans eux, le spectacle n'a pas lieu. Ce sont eux qui participe à rendre une pièce et vivante et extraordinaire à jouer. En tant que spectateur, prenez tout ce que vous pouvez. Respirez le plus d'émotion dégagé par le spectacle, et vous l'apprécierez d'autant plus. Soyez large d'esprit, prêt à tout voir et tout partager.

Que ferais-je sans le théâtre ? Mon échappatoire et ma source de satisfaction ? Ces moments de rire et d'épanouissement personnel ? Je ne sais pas. Cette éventualité me paraît trop triste. Quand on goûte au théâtre, il n'est pas évident de se retenir de croquer une nouvelle fois. Le théâtre est mon addiction et il m'est impossible de décrocher. Mais pourquoi le voudrais-je ? Après tout, « théâtre un jour, théâtre toujours » n'est-il pas ?

Jimmy http://think-up.skyrock.com/

Commentaires

1. Le mercredi, août 19 2009, 09:58 par beatriceamel

Le théâtre selon Martine Amsili

Lettre aux comédiens

Tant de personnes souscrivent à un tour de scène ! combien s'attellent véritablement au Théâtre ?

L'art dramatique oscille entre l'équilibre d'un moment et l'incertitude de toute une vie. Il ne cesse de nous attirer, de nous faire vibrer, c'est en cela qu'il est unique, troublant, impudent, pareil à un aimant.

Le comédien est celui qui se grise de son embarras, celui dont les entraves servent toujours une flamme. Ces embûches issues d'une étincelle deviennent un feu qui rejaillit enfin sur les spectateurs. Plus embrasé que jamais, au plus près du personnage, en communion parfaite avec l'auteur, en osmose avec le public, le voici au cœur même du théâtre sacré ce magnifique acteur dramatique !

C'est de ce théâtre dont je veux vous parler !

Car l'Art du comédien est un véritable métier et parler ne suffit pas !

Ce mot "théâtre" est magique, héritage de la langue latine classique theatrum, puis emprunté au grec theatron, thea, action de regarder, vue, spectacle, contemplation. Thauma dans la langue grecque veut dire merveille, voyez déjà la majesté de ce mot avec son chapiteau sur son â ! pareil à un temple ouvert sur le monde, suscitant depuis toujours mille découvertes, mille inventions, mille joies, mille sensations, et ces mille questions que nous nous posons ne sont-elles pas ces mille nécessités à jouer ? Ces mille désirs dévoilant un désir irrémédiable jonchée de tant d'insuffisances, ces mille controverses, ces mille vertus ne continuent-elle pas encore à travers les âges de se pencher vers vous, comédiens puisque vous êtes là ? Ne s'acharnent-elle pas à nous suivre puisque nous nous jouons déjà.

Tant d'obstination nous laisse croire qu'il s'est sans doute gaussé un moment, ce tyran, histoire de voir jusqu'où l'assiduité de chacun irait. Cet art intarissable à souhaits est fait pour l'ivresse d'un moment et pour l'amour d'une vie entière.
Afin qu'à ce rôle je m'épanche à tout interprète dans l'espoir de vous transmettre sans faille ma passion du jeu verbal, l'art dramatique m'insuffle miraculeusement dans vos élans, à chaque instant de l'existence, la quintessence des mots, la portée du verbe, le miracle de l'écriture, la pensée du poète prisonnière sur le papier et délivrée intacte de votre voix.

Tout au long de mes expériences, déroulées devant moi comme la Loi sur les Tables, je vois bien que ces mêmes codes, ces ordonnances dictés par le littérateur ne peuvent être suivis par tout le monde, je comprends de plus en plus que se destiner au théâtre est une folie et que cette fièvre ardente ne peut s'emparer de tous les esprits. Être un comédien, c'est un caractère, une force d'âme, l'initiative est une obstination, le combat douloureux, la bataille jamais gagnée, le métier une profession de foi et toujours à fleur de peau le verbe pour oriflamme.

Il nous fallait donc être d'une autre nature avant que de naître à cette émotion du théâtre, il nous fallait donc aimer sans feinte et prétendre au sublime avant que d'entreprendre tant de sensations, voilà une façon bien réelle d'être vivants !

J'espère bien ouvrir en vous des horizons incertains, de vous risquer à des mises en danger mais éclairés de tant de possibles. Doté d'une fulgurante ascension grâce à la passion, à la conviction et au travail, l'art théâtral n'est pas un métier qui correspond à une norme. Ce n'est pas inhérent à la nature que d'aller sur une scène entretenir tant de commerce avec les morts, ce n'est pas aisé que de se perdre sans cesse et de se retrouver continuellement.

Le théâtre est l'apanage de la déraison !

Criblé d'embûches, parsemé de craintes, la frustration causée par le manque de travail d'un partenaire, l'apprentissage des textes au mot près, le trac, le manque de confiance, tout nous confronte à abandonner, tout nous conforte à poursuivre. Aucun comédien n'est voué à un autre, un parcours n'a pas sa pareille, un acteur ne ressemble à personne, une interprétation dans le même rôle est unique.

Je vous aime comédiens, artistes qui vous confrontez aux grands textes, amoureux du théâtre, épris de notre belle langue, vous tous qui embrassez Molière, Marivaux, Hugo, Rampal, Pinter… et bien d'autres afin de mieux les étreindre dans la prose ou les alexandrins.

Je vous espère encore plus, lorsque votre talent rencontre la technique, je vous découvre toujours quand votre personnalité libère vos inhibitions, je vous repère si la vérité et l'émotion se lient, quand le langage perpétue le langage, quand l'existence donne vie, car pour mon plus grand bonheur, vous existez enfin et êtes immortels.

Tous les gens de théâtre vouent leur vie à la scène, sans jamais la confondre, mais en se liant et se fondant avec elle pour nous dire subtilement combien la vie et le théâtre sont riches d'interprétations.

Afin de poursuivre ma quête, celle de l'exigence, de raviver votre mémoire de vos trouvailles, votre passion mordante vous conduira en des endroits où vous n'auriez jamais l'idée d'aller sans elle. Vous êtes loin d'imaginer toutes les ressources que vous possédez.

Je conduirai mon dessein, celui de vous transmettre ma fascination des mots, ensemble nous nous attacherons à perpétuer le langage de nos pairs, à travailler ces notes ardentes qui flamboient déjà en vous, j'attiserai cette flamme brûlante, animant le meilleur de vous-même, j'oublierai qui vous êtes un instant et je vous guiderai humblement.

Je vous offre du fond du coeur et pour toujours le théâtre en partage, puisse-t-il vous apporter le bonheur et conduire votre vie dans vos rêves les plus fous.

2. Le mardi, août 25 2009, 12:11 par Piti-Danseur

Voila un véritable comédien - en tout cas, comédien en devenir - qui nous livre a coeur ouvert ses émotions personelles lorsqu'il s'adonne a sa plus grande passion le théâtre. En lisant son texte, je me suis dit qu'il était évident que Jimmy est fait pour le Théâtre, pour la scène, pour le monde du spectacle. Cela coule dans ses veines, c'est en lui et pour toujours. Derrière le masque du personnage se cache néanmoins un être sensible qui mérite réellement que ses rêves deviennent réalités. Alors fonce sans te retourner, si aujourd'hui tu es encore au lycée, demain se passe sur scène !

3. Le mardi, septembre 8 2009, 11:40 par Yann P.

C'est un veritable plaisir que de vous lire ...
La passion et la magie artistique éclairent ce blog, au fil des articles!
Merci de partager tout ça avec nous.
J'ai moi même un blog sur le théâtre et le cinéma, avec récit de tournage, pensée sur le métier d'acteur, citations, progression de mes projets ...
Je vous invite à rejoindre mon univers ici: http://quandlemasquetombe.blogspot....
Artistiqument votre,
Yann

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.theatre.brette.biz/comedien/trackback/32

Fil des commentaires de ce billet