La 22e Nuit des Molières a mis d'accord lundi 28 avril dans la soirée aux Folies-Bergères à Paris, théâtre public et théâtre privé, tout en redorant le blason du théâtre populaire, au cours d'une cérémonie plus enjouée qu'à l'accoutumée. Le toujours fringuant Michel Galabru, 83 ans, sacré meilleur comédien a espéré que "ce ne soit qu'un commencement". Il a été récompensé pour son rôle dans "Les Chaussettes-Opus 124".
Pour Myriam Boyer, désignée meilleure comédienne, ça a été le soulagement: "Je vois enfin le bout d'un tunnel", a dit en coulisse à la presse la mère à la ville du désormais incontournable Clovis Cornillac -maître de cérémonie au côté de Barbara Schulz.
Déjà détentrice d'un Molière pour "Qui a tué Virginia Woolf?", la comédienne de "La vie devant soi", n'en revenait pas. "J'ai reçu tant et tant d'amour. Ce prix auquel je croyais tombe à un moment où, selon la théorie des cycles, j'étais au plus bas. Mais tout se remet en place: car ce trophée équilibrera de fait la cheminée sur laquelle je le poserai en face du premier", a poursuivi la comédienne, confiant à l'Associated Press, sa "quête irraisonnée de l'équilibre".

La revanche du spectacle musical

Complètement ignoré l'an dernier, le spectacle musical a cette fois pris une petite revanche, méritée. Avec trois trophées, dont deux techniques, "Le Roi Lion" a été sacré meilleur "théâtre musical" (spectacle et/ou comédie musicale), réconciliant les goûts du grand public, notamment pour la talentueuse mise en scène de l'Américaine Julie Taymor. Sacré Molière du metteur en scène, l'Américain John Malkovich pour "Good Canary" est resté quasi-muet, manifestement pour des raisons liées à l'organisation de son contact avec la presse. Il s'est borné aux remerciements d'usage, prononcés à l'antenne. "Cette Nuit des Molières est celle de la réconciliation", a dit la ministre de la Culture Christine Albanel en fin de cérémonie, évoquant son "combat pour rendre le théâtre accessible", et se félicitant des récentes bonnes audiences des pièces filmées et diffusées pour la télévision, en prime-time sur France-2. (AP)

Texte original sur NOUVELOBS.COM | 29.04.2008 | 17:49