Exercice de théâtre hier selon la règle suivante : un catalogue de positions simples sur le plateau est établi par les spectateurs (face à face debout, assis côte à côte, allongés pieds à pieds, etc...). Deux volontaires pour l'impro prennent place sur le plateau et la position leur est annoncée. L'autre consigne est que les comédiens doivent avoir quelque chose à se dire. L'intérêt de l'exercice est de mettre en évidence comme la position des corps influe sur les thèmes abordés. De grands moments d'improvisation ont eu lieu. On retiendra notamment Marie et Alex, accroupis à distance, l'un abattu, l'autre d'abord réconfortante puis blasée, Anna et Catherine, dans un face à face à distance qu'elle mourraient d'envie de briser pour se retrouver, Alexandre et Xavier, l'un tournant le dos à l'autre ("tu l'as revue... ?"), Quentin et Yves allongés pieds à pieds, nuit d'enfer ou face à face dans le métro.