Galabru reçoit le Prix plaisir du théâtre 2007





Michel Galabru "Le comédien français, âgé de 83 ans, est le lauréat du 36e Prix plaisir du théâtre, doté de 5000 euros

Michel Galabru a reçu cette récompense lundi matin à Paris.

La remise de ce prix de consécration, décerné pour la 36e année, est assurée par la Société des auteurs et compositeurs dramatiques (SACD) depuis la mort en 1998 de Marcel Nahmias, mécène amoureux de théâtre.

Lors de la même cérémonie, le 19e Prix Jean-Jacques Gautier, doté de 3.200 euros et destiné à une révélation de la scène, a été attribué à Thibaut Corrion. Ancien élève du Cours Florent, il s'est imposé dans le personnage de Rodrigue du "Cid" de Corneille, dans une production d'Alain Ollivier, en tournée dans dix villes de France après sa création au Théâtre Gérard-Philipe de Saint-Denis.

Michel Galabru, honoré par le Prix plaisir du théâtre, doit davantage sa popularité auprès du grand public au cinéma qu'à la scène. Mais il a suffisamment contribué au rayonnement de cet art pour qu'une salle de spectacle vivant porte son nom aujourd'hui.

Né à Safi, au Maroc, le comédien a débuté au théâtre comme pensionnaire de la Comédie-Française où, de 1950 à 1957, il a beaucoup joué les valets de comédie. Le Boulevard a ensuite eu recours à sa faconde méditerranéenne et, même si le cinéma l'a beaucoup employé à partir de 1951, il est toujours resté fidèle au théâtre.

Il a d'ailleurs racheté le Théâtre de Dix Heures, qu'il a dirigé de 1985 à 1989 avant de donner son nom au Théâtre Michel-Galabru à Montmartre, où jeunes comédiens et auteurs peuvent tenter leur chance.

En cette fin novembre, Michel Galabru est à l'affiche des Mathurins à Paris où il forme un duo atypique avec Gérard Desarthe dans "Les chaussettes opus 124" de Daniel Colas.

Le jury des Prix plaisir du théâtre et Jean-Jacques Gautier était présidé par l'académicien et dramaturge René de Obaldia et composé de comédiens (Nicolas Vaude et Sonia Vollereaux) et de critiques dramatiques".

Texte original sur le site de France 2