Directement dans le bain.
Travail avec nez rouge et chapeau pour découvrir ce que le fait d'être masqué change dans la présence sur scène. Différentes improvisations pour développer l'aptitude à l'empathie, apprendre à travailler à plusieurs clowns en intégrant le public. Sensibilisation à quelques règles du clown : sensibilité et renvoi immédiat de ce qui est perçu, pas forcément de cohérence psychologique, maintient d'une dynamique dans les impros, quelle que soit l'émotion représentée, début d'utilisation de mots (imposés)... Le plus difficile mais également le plus exhaltant à mon avis en cette première journée est d'accepter de laisser son corps parler, d'arriver sur scène sans idée préconçue et de réagir à la perception du public. En tant que spectateur, ce sont en effet les clowns en apparence les plus sobres qui m'ont le plus ému ou fait rire aux larmes.